Le Président de la République, Jovenel Moïse, a renouvelé, ce lundi, le mandat accordé au Premier Ministre, Jean Henry Céant, pour conduire le processus de dialogue avec les membres de l'opposition ainsi que la société civile.

“Il est temps de mettre les différences de coté et de s'asseoir ensemble pour développer le pays”, a déclaré le Chef de l'Etat, lors de la célébration du 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'Homme.

En effet, la démarche visant à favoriser le dialogue doit permettre de trouver une solution durable à la crise qui secoue actuellement le pays, selon le 58ème locataire du Palais national.

En guise de message direct à ses opposants, Jovenel Moïse affirme qu'il faut prouver au monde entier que les Haïtiens peuvent discuter entre eux.

Le chef de l'Etat qui assimile le dialogue à un cadeau que les acteurs doivent offrir au pays a indiqué qu'il est également le chemin menant au changement. En ce sens, Jovenel Moise a appelé à un dépassement de soi.

Plus loin, le chef de l'Etat a reconfirmé avoir mandaté le Chef du gouvernement a en vue de conduire le processus dialogue devant aboutir à la signature d'un pacte de gouvernabilité.

‘'Aucun sacrifice n'est trop grand pour sauver le pays”, a déclaré Jovenel Moise qui se dit contre toutes actes de violence perpétrées lors des mouvements de protestation.

Reconnaissant que les Etats généraux sectoriels de la nation est un processus qui n'a pas apporté les résultats escomptés, le chef de l'Etat estime qu'il faut des discussions plus profondes pour aboutir à une entente nationale.

EJ/Radio Métropole Haïti