Dans le rapport statistiques 2017 le Ministere de la santé publique et de la Population (MSPP) et l'Unité d'Études et de Programmation (UEP) publient les statistiques officielles en ce qui a trait à la lutte contre le Sida.

Avec 11 millions d'habitants, Haïti est la plus peuplée des nations des Caraïbes, mais également avec la plus forte prévalence du VIH. Selon les résultats de l'EMMUS VI (2017- 2018), elle s'établit à 2,0 %.

Les données utilisées pour l'analyse des résultats du Programme National de Lutte contre le VIH/Sida proviennent de la base de données nationale MESI et également d'autres sources comme la NASTAD et le LNSP. Elles se réfèrent à la période janvier-décembre 2017.

La couverture des rapports relatifs au dépistage du VIH, à la PTME et aux soins anti rétro viraux (ARV) s'élève à 99%.

Selon les données recueillies au niveau des 172 sites de dépistage, plus d'un million de personnes dont 11% de femmes enceintes ont été testées pour le VIH sur tout le territoire national dans le cadre de la riposte au VIH nancée particulièrement par les fonds de PEPFAR et du Fond Mondial. A noter que la détection du VIH chez les femmes enceintes est passée de 17% en 2016 à 11% en 2017.

Un peu plus de deux tiers des personnes testées se retrouvent au niveau de trois départements : l'Ouest (43%), l'Artibonite (14%) et le Nord (12%).

Dans l'ensemble, 1.9% des personnes testées ont été retrouvées positives. Le niveau de seropositivité du VIH varie de 1.2% dans le Nord-Ouest à 2.6% dans l'Artibonite.

LLM / radio Métropole Haïti