Le ministre de l'économie et des finances, Ronald Décembre, à fait le dépôt hier du projet de loi de finances 2018-2019. Le projet de 172.8 milliards de gourdes a été soumis aux présidents du Sénat, Joseph Lambert, et de la chambre des députés, Gary Bodeau.

110 milliards de gourdes sont alloués aux dépenses de fonctionnement et 62.8 milliards aux investissements.

Le grand argentier de la république a assuré que le projet de finance est à dominance sociale.

Les prévisions de recette sont de l'ordre de 114 milliards de gourdes. En raison de l'impossibilité d'obtenir des ressource estimées à 20 milliards de gourdes, à partir des taxes sur les produits pétroliers, les prévisions de recettes ont été ramenées à 104 milliards de gourdes. Toutefois un effort supplémentaires des organes de perception devraient permettre d'obtenir 10 milliards additionnels.

Le budget prend en compte les besoins des couches les plus vulnérables de la population, insiste M. Décembre expliquant que les deux volets de la dominance sociale sont les infrastructures et l'apaisement.

Il annonce une hausse des enveloppes allouées aux Ministères de la santé, de l'éducation et des affaires sociales. Par rapport au budget initial l'enveloppe du Ministère de l'éducation a augmenté de 12 % et celle du Ministère de la santé de 7%.

L'aspect apaisement concerne principalement les Ministères de travaux publics et de l'agriculture avec des travaux à haute intensité de main d'œuvre.

De plus il soutient qu'il y a des contraintes notamment en ce qui a trait à l'ajustement des salaires des fonctionnaires. Certains fonctionnaires recevront un ajustement de 100%, a dit M. Décembre expliquant que les personnes avec les salaires les plus faibles sont les principales bénéficiaires.

Interrogé sur les allocations pour l'organisation des élections, le ministre des finances a expliqué qu'une première tranche de 40 millions de dollars sera mobilisée dans le budget 2018-2019.

LLM / radio Metropole Haiti