Le conseil National pour la Sécurité Alimentaire (CNSA) dans son dernier rapport de classification de la phase de sécurité alimentaire (IPC) en Haïti (octobre-décembre 2018) fait état d'une détérioration significative de la sécurité alimentaire et de la situation nutritionnelle des ménages ruraux.

2,2 millions de personnes font face à une insécurité alimentaire aiguë (IPC Phase 3), dont 386,000 dans une situation d'urgence alimentaire (IPC Phase 4).

La phase 4 considérée comme urgence humanitaire est caractérisée par l'insuffisance grave de l'accès à l'alimentation assortie d'une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d'existence.

La situation nutritionnelle des enfants est particulièrement préoccupante, avec des taux de malnutrition aiguë globaux bien supérieurs au seuil d'urgence dans certaines régions.

Selon le rapport entre mars et juin 2019, 2,6 millions de personnes pourraient être gravement touchées par l'insécurité alimentaire, dont 571,000 dans une situation d'urgence alimentaire. Plus de 37% de la population rurale aura besoin d'une aide alimentaire d'urgence, ce qui nécessitera une réponse renforcée.

LLM / radio Métropole Haïti