La Conférence Épiscopale d'Haïti dans son message de fin d'année appelle tous les secteurs de la vie nationale à un sursaut en vue de réaliser le sauvetage national.

Les dirigeants de l'église catholique constatent que cette période de fête de fin d'année est marquée par les grands maux qui affectent le pays entre autres : la faillite des institutions étatiques, l'escalade de la violence, les gangs armés à la solde de puissants commanditaires, la débâcle économique croissante engendrant un appauvrissement intolérable, la corruption généralisée, l'impunité arrogante, la méfiance, le non-respect de la sacralité de la vie et l'atteinte effrontée à la dignité de la personne humaine.

De l'avis des membres de la conférence épiscopale le climat de confiance est la condition sine qua non de toute velléité de dialogue.

Les membres de la conférence episcopale recommandent aux élus de renoncer aux privilèges indus et extravagants que vous vous accordez au détriment des besoins primaires et vitaux du peuple. "Vous devez agir avant qu'il ne soit trop tard".

Aux membres du pouvoir judiciaire, la conférence rapelle qu'ils doivent faire régner le droit et la justice dans un système décrié et réputé corrompu. "Nous en appelons à votre impartialité, votre indépendance, votre intégrité et votre courage".

Aux dirigeants des partis politiques la conférence episcopale souligne que le pouvoir est un service. "Par conséquent, vous êtes appelés à faire taire vos passions et ambitions personnelles afin que ce soit le pays qui gagne toujours".

S'adressant aux membres de la société civile la conférence episcopale les exhorte à travailler honnêtement à son développement. "Votre rôle est de contribuer à la transformation de la société. Aussi, vous prions-nous de résister à tout aveuglement, à toute pression, intimidation et manipulation".

Les religieux mettent en garde contre la méfiance qui altère et dénature les relations. "Nous devons le reconnaître, la méfiance, engendrée par la peur, règne entre nous et entrave l'avancement de notre pays. Nous devons la combattre. Et ce combat passe par l'éducation de la conscience pour une culture de la vérité, de la loyauté et de la probité,expliquent les membres de la conférence episcopale".

LLM / radio Metropole Haiti