Le gouvernement veut sortir de l'enlisement des affaires pétrolières. Le ministre haitien, de l'économie et des finances, Ronald Décembre, fait état de discussions sur les moyens de trouver une solution aux pénuries récurentes des produits pétroliers.

Dans une interview au journal Le Nouvelliste M. Décembre a confié que la situation actuelle asphyxie le Trésor public. Pour empêcher des pénuries le gouvernement à adopter une formule de présence d'un tanker dans la rade de Port-au-Prince ce qui implique des frais portuaires et des frais de « demurage » à la charge de l'État.

Le grand argentier de la République a indiqué que le gouvernement s'engage à réaliser la restitution au fur et à mesure » de dettes d'environ 4 milliards de gourdes aux compagnies pétrolières.

Il s'agit des dettes en raison de la subvention sur les prix de l'essence.

Par aileurs le ministre Décembre à expliqué que les compagnies pétrolières n'avaient pas à proprement parler de dettes envers le Bureau de Monétisation de l'Aide Publique au Deceloppement (BMPAD). La difficulté reside dans l'impossibilité pour les compagnies d'obtenir l'équivalent de 80 millions en dollar.

Il regrette que les banques ne mettent pas le dollar à la disposition des opérateurs économiques. Chaque mois il faut environ 100 millions de dollars américains pour importer des produits pétroliers, a expliqué Ronald Décembre.

De plus le ministre indique que le gouvernement n'écarte pas la possibilité d'autoriser les compagnies à importer les hydrocarbures. Il juge toutefois que le BMPAD doit être un régulateur pour évaluer le niveau d'écoulement, de disponibilité du produit, les risques de rareté du produit sur le marché et agir, administrer.

LLM / radio Métropole Haïti