La 13e édition du festival international de jazz de Port-au-Prince a débuté le week- end dernier.

Le public a répondu au rendez-vs du week-end malgré le problème de carburant.

Depuis 2007, à la mi-janvier de chaque année, la Fondation Haïti Jazz propose au public mélomane le Festival Internati onal de Jazz de Port-au-Prince : pendant 8 jours, du jazz de tout horizon et de toutes les couleurs, de nombreux concerts de musiciens de plusieurs pays, des soirées after-hours et des Jam sessions, des artistes haïtiens locaux et de la diaspora, des ateliers et des conférences gratuits.

La FOKAL accueillera ateliers, projection, et la traditionnelle scène découverte de cette riche programmation.

ATELIERS Participation gratuite sur inscription auprès du Festival de Jazz Lundi 21 janvier 09:00 – Atelier - Antonio Serrano (Espagne) 10:00 – Atelier - Yogev Shetrit Trio (Israël) 11:00 - Masterclass - Cécile McLorin Salvant (Haiti/France/USA) Antonio Serrano : un grand nom du jazz flamenco

Harmoniciste de jazz et de musique classique espagnol, Antonio Serrano a commencé à apprendre l'harmonica à l'âge de 7 ans et a très vite développé une technique de jeu unique qui lui permet de passer facilement du classique au flamenco, du jazz, à la pop. Il a collaboré avec les plus grands musiciens de jazz comme Toots Thielemans, Winton Marsalis, Jerry Gonzalez, Chano Dominguez (PAPJAZZ 2016) ou encore Javier Colina (PAPJAZZ 2018) et avec d'innombrables orchestres classiques en Europe. Serrano a obtenu un prix en 2014 des Masters de musique méditerranéenne en jazz flamenco, un autre du Berklee Mediterranean Music Institute et le Grammy Latino pour sa participation à l'enregistrement d'Entre 20 aguas de Paco de Lucía. Antonio est devenu l'un des musiciens espagnols les plus renommés. Parallèlement, il travaille sur sa carrière solo et a enregistré jusqu'ici cinq albums. Antonio Serrano, l'un des musiciens les plus coté d'Espagne, pays à l'honneur de cette 13ème édition.

Yogev Shetrit Trio : du jazz aux couleurs du Moyen-Orient Batteur, interprète et compositeur israélien Yogev “yogi” Shetrit a créé son groupe en 2015 dans le but d'interpréter ses propres compositions. En septembre 2016, il lance son premier album studio intitulé « New Path ». Depuis, Yogev Shetrit trio s'est produit à travers l'Israel et a fait des tournées dans le monde entier. Le projet « New Path » contient des pièces instrumentales composées, arrangées et produites par Yogev, qui joue de la batterie et des percussions. Il fusionne avec élégance la musique nord-africaine traditionnelle, le gnawa, la musique andalouse de son héritage marocain, le jazz contemporain, la musique juive et méditerranéenne. Ses influences funk et Drum & Bass sont également évidentes sur certains morceaux. Yogev a également enregistré et joué avec de nombreux artistes connus, notamment Chuchito Valdez, Paulo Morello, Tia Fuller et Kevin Mahogany. Le PAPJAZZ a le plaisir d'accueillir pour la première fois des musiciens israéliens.

Cécile McLorin Salvant, l'une des chanteuses de jazz les plus cotée au monde De père haïtien et de mère guadeloupéenne, Cécile McLorin Salvant commence le piano à l'âge de cinq ans et le chant classique dès huit ans à Miami où elle est née et poursuit des études de jazz et de chant lyrique et baroque au conservatoire de musique d'Aix en Provence en 2007. En 2009, après une série de concerts à Paris, elle enregistre son premier album "Cécile" et un an plus tard, remporte le concours de Thelonious Monk à Washington D.C. Cécile interprète des chansons peu jouées et rarement enregistrées en essayant de mettre en valeur leur aspect théâtral. Elle jouit d'une popularité croissante en Europe et aux États-Unis, et a été l'invitée des festivals de Vienne, Monterey, Newport, Nice, Montreux, etc. et de Wynton Marsalis au Lincoln Center de New York ainsi qu'au Symphony Center de Chicago. En 2016, elle reçoit le Grammy du Meilleur album de jazz vocal pour “For One to Love” et à nouveau en 2018 pour “Dreams and Daggers” ainsi que le prix Django Reinhardt un an plus tôt. Le PAPJAZZ est très fier d'accueillir Cécile McLorin Salvant à sa 13e édition.

Mardi 22 janvier 09:00 - Atelier - Simbi (Suède) 10:00 - Atelier - Alex Mercado (Mexique) 11:00 - Atelier - Barbra Lica (Canada) Simbi : de la musique racine de Suède Groupe originaire de Gothenborg en Suède, Simbi a été fondé en 1987 par le saxophoniste-percussionniste-chanteur Sten Källman, connu dans la Caraïbes comme étant les « haïtiens aux yeux bleus ». Simbi doit son nom au lôa (esprit) vodou. Le groupe compose et chante en créole tout en interprétant de façon fort originale des chants provenant de la culture vodou. Simbi a 4 albums à son actif. « Loin d'être des touristes musicaux amateurs de mélodies et de rythmes exotiques, les musiciens de Simbi ont voyagé régulièrement en Haïti où ils ont joué ainsi qu'au Bénin, berceau de la religion vodou. Simbi est considéré comme étant l'un des groupes-pionniers du mouvement mizik rasin des années 80 ». (Dan Behrman).

Alex Mercado : un pianiste hors pair Un pianiste à la technique époustouflante et à l'imagination sans limites, Alex Mercado est connu pour sa capacité à créer de brillantes compositions et des paysages sonores vibrants ; ceux-ci ont retenti dans la critique, que ce soit dans son pays natal, le Mexique, ou à travers le monde. La carrière d'Alex Mercado a été jalonnée par plusieurs événements. Mercado a été chargé de composer la musique d'ouverture du concert de Sir Elton John à Chichen Itza, a participé aux arrangements et à la composition d'un album aux côtés de John Patitucci, Adam Rogers et Tim Haggans et a été choisi par le gouvernement mexicain pour jouer lors de l'inauguration de la « Ciudad de los libros », un des monuments historiques les plus importants de Mexico. Mercado a sorti 3 albums, le dernier, Paisaje, un merveilleux tableau de paysages sonores vibrants a reçu d'excellentes critiques est sorti en 2017.

Barbra Lica : une voix rafraîchissante Chanteuse et auteure, Barbra Lica est une étoile montante de la scène jazz canadienne. Elle a été nominée aux Prix JUNO en 2017 dans la catégorie vocal jazz album of the year pour son titre « I'm still learning ». Son premier album sorti en 2012 a été #1 sur la plateforme ITunes Canada dans la catégorie jazz. Pour CBC Radio, Barbra Lica fait parti du top 5 des meilleures chanteuses de jazz au Canada. « Je la décrirais comme la Stacey Kent canadienne. Lorsqu'elle chante, Lica sourit. Ça s'entend. Et quand on assiste à un de ses spectacles, ça se voit également. En un mot, rafraîchissant. » explique l'animateur de CBC radio Tim Tamashiro. Ses spectacles ont captivé des publics à travers l'Amérique du Nord, grâce à son caractère chaleureux et à la confiance qu'elle dégage sur scène.

Mercredi 23 janvier 09:00 - Atelier - Denis Lapassion (Guyane) 11:00 - Atelier - Émile Parisien (France) Denis Lapassion : du jazz afro-amazonien Pianiste, compositeur, arrangeur guyanais, Denis Lapassion est un musicien qui s'exprime dans un style personnel, alliant tradition et modernité, fusion du jazz et des rythmes de la Guyane : le jazz afro-amazonien. Après des cours de piano classique débutés à l'âge de 9 ans, il pratiquera le negro spiritual et le gospel au sein de groupes locaux et débutera l'étude du jazz en autodidacte à 16 ans. Il se produit en Europe, aux USA, en Afrique, en Amérique du sud, dans les Caraïbes et dans l'océan indien. En 2013, il sort son 1er album solo “Sérénité”, une création éclectique qui trouve un idéal d'expression entre le jazz et les rythmes traditionnels guyanais. En 2017, Denis Lapassion sort “Soul Attitude”, et sortira très prochainement “Réminiscence”. Pour sa venue au PAPJAZZ, Denis Lapassion s'est armé de musiciens de haut calibrer comme Etienne Mbappé (basse), Félix Sabal-Lecco (batterie) et Régine Lapassion (chant et percussions).

Émile Parisien, du jazz de haut niveau Plusieurs fois primé aux Victoires du Jazz, Émile Parisien est un saxophoniste soprano et alto, et compositeur de jazz qui se dédie à la musique depuis ses 11 ans. Au cours de sa carrière il s'est produit aux côtés de Wynton Marsalis, Christian McBride ou Johnny Griffin pendant le festival de Jazz de Marciac puis une fois installé à Paris, il fonde en 2004 son quartet avec Julien Touery (piano), Ivan Gélugne (contrebasse), et Sylvain Darrifourcq (batterie). Avec des compositions inspirées par Berlioz, Stravinski, Wagner ou par Coltrane ou Wayne Shorter, ce quartet donne un caractère expressionniste à sa musique, où prime l'improvisation. Pour Francis Marmande du Monde : « S'il joue, il n'a jamais la posture convenue des saxophonistes. Il cherche le son exact, le souffle, la colonne d'air, sans trafic : sur la pointe des pieds, comme peignait Picasso (…) Émile Parisien est la meilleure nouvelle du jazz européen depuis longtemps. » Un concert de jazz de haut niveau à ne pas rater.

Jeudi 24 janvier 09:00 - Atelier - Oscar Pizarro (Chili) 11:00 - Atelier - Chelsey Green and the Green project (USA) Oscar Pizarro : du jazz aux couleurs du Chili Pianiste, claviériste et compositeur chilien hors pair, Oscar Pizarro appartient à la génération des musiciens qui sont arrivés sur la scène jazz en 2010. Dans son rôle de sideman, il a collaboré avec plusieurs artistes nationaux et internationaux tels que, Angel Parra, Agustin Moya ou Quintino Cinalli. Son projet de jazz contemporain Aire Austral débute en 2016 avec la création de ses premières compositions originales. Ces créations musicales s'inspirent du jazz moderne (Bebop, Hard Bop), du folk chilien et du Roots Music, tout en conservant les inspirations musicales de chacun des membres du projet, Esteban Fonseca (contrebasse), Vicente Gonzalez (guitare) et Ronald Baez (batterie).

Chelsey Green and the Green project : fusion Jazz au violon Chelsey Green fait partie d'une famille américaine adepte du jazz et du funk. Dès l'âge de 5 ans, Chelsey avait son archet en main. A travers son violon et sa voix chaude elle offre à son public un son qui lui est propre. Chelsey Green a été nommé professeur associé au département de cordes du prestigieux Berklee College of Music. Artiste passionnée et innovante, Chelsey Green et son groupe The Green Project proposent une musique qui fusionne R&B, Pop, Soul, Funk et Jazz. Le groupe fait partit des ambassadeurs culturels du programme American Music Abroad 2017 dans le but de se produire et d'enseigner partout dans le monde. Très impliqués dans l'éducation des jeunes, ils offrent des ateliers musicaux et des activités parascolaires afin de transmettre l'amour de la musique et une possibilité d'avenir aux jeunes.

Vendredi 25 janvier 09:00 - Atelier - Frank Salis meets Michael Watson (Suisse) 11:00 - Atelier - Julian & Roman Wasserfuhr (Allemagne) Frank Salis meets Michael Watson Frank Salis, talentueux organiste et compositeur suisse présent avec son groupe H3O à la 12ème édition du PAPJAZZ revient cette année avec Michael Watson, tromboniste et chanteur américain qui fait parti de la nouvelle vague de musiciens de la Nouvelle-Orléans. Ils sont rencontrés en 2017 à Jazz Ascona en Suisse où ils ont collaboré sur un projet spécial en présentant plusieurs morceaux inédits composés par Frank Salis sur des textes écrits par Michael Watson. Pendant l'automne 2017 les deux musiciens se sont retrouvés à la Nouvelle-Orléans pour enregistrer ces nouvelles compositions. L'album intitulé « Frank Salis meets Michael Watson » est une vibrante déclaration d'amour pour la soul et le jazz.

Julian & Roman Wasserfuhr : un duo allemand subtil À son adolescence, Julian Wasserfuhr était déjà considéré comme le plus grand et le plus talentueux trompettiste allemand depuis Till Brönner. Avec son frère Roman au piano, ils forment un duo inséparable. Leur complicité donne à leur musique un caractère simple et subtile. A la trompette ou au bugle, Julian créé des paysages sonores très aériens qui sont brillements accentués par le jeu de son frère Roman au piano ce qui résulte d'un son mûr et noble. Le duo a joué avec de grands noms comme Nils Landgren ou Lars Danielsson. Après quatre albums à succès, ils font maintenant partie des musiciens de jazz les plus connus d'Allemagne. Avec leur cinquième album (2017) « Landed in Brooklyn », le duo débarque à New York, le hotspot international du jazz, apportant une dimension nouvelle à leur musique.

PROJECTION – 5 H PM LA MARTINIQUE, SECONDE PATRIE DU KONPA…? Documentaire de 90 min de Miguel OCTAVE Au début des années 60, le Compas Direct, déferle sur les Antilles Françaises. Il marquera, de façon indélébile, la vie artistique de la région. Ce documentaire de 90mn essaie d'analyser le caractère particulier de ce mouvement tel qu'il a été vécu en Martinique… Pour cela, Miguel Octave est parti à la recherche des acteurs de cette folle épopée ; à Paris, New-York, Miami, Montréal, Haïti et bien sûr, Martinique qui racontent comment cet étonnant phénomène rassemble depuis plus de 50 ans, des milliers de passionnés autour de concerts, de bals et d'albums de légende.

CONCERT SCÈNE DÉCOUVERTE Vendredi 25 janvier 2019 – 2 h 30 pm 130 tickets numérotés distribués à l'entrée entrée gratuite dans la limite des places disponibles 14:30 - ENSEMBLE DE JAZZ DU COLLÈGE CATTS PRESSOIR L'ensemble de Jazz du Collège Catts Pressoir a été créé en 2013 par Gessoit Pierre Louis avec la collaboration de Donaldzie Théodore et est composé de 20 élèves du Collège âgés entre 14 et 16 ans. Le Jazz les amène à développer une passion pour la musique. Leur vision commune est de renforcer la musique jazz en Haïti en orientant les jeunes écoliers haïtiens vers le jazz.

15:00 - SALIL Musicien depuis l'âge de 13 ans, Salil a aujourd'hui plusieurs cordes à son arc dans filière musicale, ingénieur en sonorisation, chanteur, producteur, compositeur, arrangeur et chanteur. Né dans une famille chrétienne, il a été bercé par la musique gospel dans laquelle il met tout son talent. De 2013 à 2018, il a travaillé à Wave Master Studio en tant que producteur et en 2016 il a créé son propre label « Salil Production » où il offre ses services à beaucoup d'artistes issues de la musique évangélique. Après avoir sorti son single « Temwanye », il prépare son prochain album.

15:30 - VANESSA JEUDI Jeune chanteuse et musicienne, Vanessa Jeudi a étudié le chant et le piano à l'Ecole Nationale des Arts (ENARTS) et joue également du tambour, de la flûte et pratique les danses folkloriques. Sa musique s'inspire des rythmes jazz, soul, blues, vodou et rap. Depuis 2015, on la retrouve sur les scènes d'importantes manifestations culturelles dont Carifiesta (2015), Festival Quatre chemins (2016), Festival Nègès Mawon (2017 et 2018). Elle a lancé sa carrière solo en 2017 avec son premier single « Nanm ».

16:00 - WISIE Très jeune chanteuse de 14 ans, Wisie a une voix qui mérite d'être découverte. C'est à 9 ans que Mr Ricky Castellan la prend sous ses ailes et devient son coach vocal. Elle va progresser rapidement. Le PAPJAZZ est l'opportunité idéale d'introduire cette jeune voix au fidèle public du festival.

16:30 - J3 Haïti J3 Haïti est une jeune formation musicale formée en 2013 suite au concours Starmax par Jean Robens Pierre, Jean Marie Lizaire et Jean Jonathan Louis. Le groupe évolue dans les musiques traditionnelles, pop et folkloriques. L'objectif de ces 3 amis et des musiciens qui les accompagnent est de montrer une autre facette d'Haïti à travers leur musique.

EJ/Radio Métropole Haïti