Le président du Sénat haïtien, Carl Murat Cantave, juge indispensable l'organisation d'un procès sur le dossier Pétrocaribe.

Dans l'attente du rapport de la Cour Supéreure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) le sénateur Cantave estime que dans l'état actuel du dossier les pouvoirs publics sont dans l'obligation de répondre aux revendications de la population en organisant le procès. Le procès doit inévitablement être réalisé, a dit M. Cantave.

Il promet d'œuvrer dans le cadre du processus de reddition de comptes arguant que le Sénat orientera ses actions dans cette direction. Le Sénat doit accompagner le dossier jusqu'à ce que justice soit rendue, a t-il insisté pressant le gouvernement à adopter des dispositions pour favoriser le déroulement de l'enquête.

M. Cantave a confié que le dossier Pétrocaribe avait provoqué une fracture au Grand Corps au cours de l'année écoulée. La décision de transmettre le dossier à la Cour des Comptes avait provoqué une réaction virulente de l'opposition radicale et des groupes modérés entraînant un quasi dysfonctionnement du Sénat.

Un an après le dossier reviendra au Sénat et le nouveau président assure avoir tiré les leçons de la gestion antérieure. L'expérience nous a ouvert les yeux, lance M. Cantave promettant que le suivi approprié sera accordé au dossier.

Il fait remarquer que toutes les couches de la population exigent la reddition de comptes.

LLM / radio Métropole Haïti