Le chef de la police et le haut état major sont préoccupés par les assassinats de policiers, informe le porte parole de la PNH, Gary Desrosiers.

Ce dossier a été débattu lors d'une importante rencontre entre le chef de la Police Michel Ange Gédéon, les inspecteurs généraux et les directeurs départementaux en début de semaine.

4 policiers ont été tués en janvier 2019 par des individus armés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, a expliqué M. Desrosiers rejetant les statistiques des organismes de défense des droits humains.

Un autre policier Claude Barthelmy César a été tué hier soir au centre ville de Port-au-Prince. La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) a ouvert une enquête afin de faire la lumière sur ce décès.

M. César aurait été abattu parce qu'il avait pris pour cible une patrouille de la BOID, rapportent les policiers de la patrouille tandis que les proches et les riverains de Carrefour feuilles affirment le contraire. Des manifestations ont été enregistrées à Carrefour feuilles ce mardi. Les riverains réclamaient justice et réparation pour les parents de M. Barthelmy.

Par ailleurs les autorités policières ont lancé un vaste programme d'épuration des forces de l'ordre. Le porte parole de la Police indique que des mandats seront lancés contre les policiers qui avaient boudé une convocation de comparution de l'Inspection Générale.

LLM / radio Métropole Haïti