Les manifestations anti gouvernementales se sont poursuivies le dimanche 10 février 2019 dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Des manifestants venus de certains quartiers de Carrefour ont investi les rues réclamant la démission du chef de l'état.

Pour montrer leur hostilité au gouvernement les manifestants se sont rendus au village de Dieu où ils ont eu des échanges avec le chef de gang, Aenel Joseph. Les manifestants ont demandé au chef de gang de les accompagner pour la marche devant le Palais National. Il a de son côté expliqué qu'il ne pouvait s'y rendre craignant pour sa sécurité.

Dans son repaire au village de Dieu le chef de gang a encouragé la poursuite de la mobilisation pacifique.

Une gifle pour les forces de l'ordre qui avaient un dispositif déployé au centre ville de Port-au-Prince. Sortis du village de Dieu les manifestants, qui entendaient se rendre devant le Palais National, ont été dispersés par les forces de l'ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

La manifestation est revenue à Carrefour dans l'après midi.

LLM / radio Métropole Haïti