Au moins une personne a été tuée et plus de 15 autres blessées lors des manifestations violentes du mercredi 13 février 2019 dans la capitale et à Petit Goave ont rapporté les médias locaux.

Les journalistes n'étaient pas en mesure de préciser les circonstances dans lesquelles le manifestant a été tué par un projectile au champ de Mars.

Le tribunal de Première Instance de Petit Goave et une boutique de la Digicel à la rue Capois a Port-au-Prince ont été incendiés par des manifestants dans la soirée.

Plusieurs vitres d'entreprises ont été cassées par des manifestants en colère sur leur parcours notamment à la rue Pavée. Venus des bidonvilles de Cité Soleil et de Canaan les manifestants voulaient tous converger vers le Palais National.

Les sénateurs Antonio Cheramy et Youri Latortue avaient pris la tête de ces deux foules qui ont déferlé dans les artères de la capitale pour exiger la démission du chef de l'état Jovenel Moïse.

La manifestation a été dispersée par les forces de l'ordre dans les parages du champ de Mars. Plusieurs unités de la Police, déployées non loin du Palais Présidentiel, ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Deux journalistes, Robenson Sanon de Magic 9 et Reuters et Josué Belamour de radio Méga, ont été blessés.

De plus la Télévision Nationale a été attaquée par un groupe d'individus. Plusieurs véhicules se trouvant sur le parking ont été incendiés, rapporte le directeur de l'information, Serginho Lindor, indiquant que les individus étaient armés et encagoulés.

À Petit Goave des manifestants ont Incendié le tribunal de Première instance. Ils entendaient ainsi témoigner leur colère après l'intervention des forces de l'ordre qui avait fait 13 blessés.

LLM / radio Métropole Haïti