Les prix des produits alimentaires sont en hausse dans les marchés publics de la région métropolitaine après la fin des manifestations et blocage des routes.

La petite marmite de riz importé varie entre 50 et 60 gourdes. Les prix des autres produits de premières nécessités dont maïs, haricot, tomate, banane, patate, igname sont également en hausse.

Le maïs moulu produit localement est introuvable dans les marchés du sud de la région métropolitaine.

Les marchandes font remarquer que les prix sont en hausse constante avant et après les 10 jours de blocage.

Les commerçants expliquent que plusieurs routes nationales sont toujours bloquées empêchant le transport des produits agricoles vers la capitale.

Des restaurateurs confient qu'ils ont été contraints d'ajuster les prix des plats. Il faut au minimum 125 gourdes pour un plat qui coûtait 100 gourdes avant les manifestations.

La hausse atteint même des produits qui étaient à l'abri. Pour 5 gourdes on ne reçoit plus 3 sachets d'eau traitée mais plutôt 2.

Les prix du pain ont été également revus à la hausse.Dans certains cas les prix sont maintenus mais la quantité de farine utilisée est réduite.

LLM / radio Métropole Haïti