Les 7 étrangers dont 5 américains arrêtés pour détention illégale d'arme ont été exfiltrés, ce mercredi, vers les Etats-Unis.

Les suspects ont laissé le pays très tard dans l'après midi à bord d'un vol de la compagnie American Airlines.

Mais le mystère entoure les circonstances du départ de ces hommes qui devraient être entendus par la justice haïtienne.

Rappelons qu'ils ont été appréhendés le dimanche 17 février par la police nationale d'Haïti (PNH) au centre ville de Port-au-Prince.

Au cours de cette opération menée par l'un des sous-commissariats de Port-au-Prince (Cafeteria), des armes automatiques, des matériels de communication, des véhicules, plusieurs plaques d'immatriculation et des munitions ont été saisis par la police haïtienne.

L'ambassade américaine en Haïti avait effectivement confirmé la présence des ressortissants américains dans les rangs de ces 8 personnes arrêtées pour détention illégale d'armes à feu.

Toutefois, elle avait précisé que pour des raisons de confidentialité, qu'elle ne pas pouvait pas fournir trop de détails.

Me Reynold Georges avait indiqué que les 8 suspects arrêtés pour détention illégale d'armes à feu, s'apprêtaient à cambrioler la BRH.

Le Premier Ministre haïtien, Jean Henry Céant, avait affirmé quant à lui que les 7 étrangers, lourdement armés appréhendés en début de semaine, fomentaient un complot contre sa personne.

Dans une interview qu'il avait accordée à la chaine américaine CNN, M. Céant a fait valoir que les individus, dont 5 ressortissants américains, n'entendaient nullement attaquer la Banque de la République d'Haïti mais plutôt la Primature et le Parlement.

EJ/Radio Métropole Haïti