Dans son dernier rapport sur la situation humanitaire le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) en Haïti fait état de la mobilisation des agences humanitaires pour intensifier les activités après les 10 jours de blocage des routes lié à la crise politique.

Les opérations humanitaires qui étaient en cours dans le pays ont été interrompues par la crise et sont actuellement encore restreintes, quelques jours avant le lancement officiel du Plan de Réponse Humanitaire 2019- 2020 (HRP).

Selon Ocha le retour à la normale accompagné de la reprise de toutes les activités, permettra que soient lancés, avec le soutien des donateurs, les programmes humanitaires 2019 qui visent à assister 1,3 million de personnes, et de mener une analyse complémentaire des conséquences de la crise sur les ménages haïtiens les plus vulnérables.

Le contexte demeure fragile et son évolution incertaine, la communauté humanitaire et la société civile continuent d'être mobilisées en appui au Gouvernement pour apporter une réponse d'urgence aux hôpitaux et prisons ayant toujours des difficultés à fournir les besoins vitaux aux plus vulnérables, notamment les services de santé. La priorité pour chacun des secteurs de la réponse humanitaire est également de réapprovisionner et pré-positionner des stocks de contingence afin d'anticiper les effets d'une nouvelle crise.

Ocha fait état des interventions de quelques agences au cours de la période comprise entre les 17 et 22 février 2019.

L'OPS/OMS a préparé des kits d'intrants pour 19 hôpitaux et des kits spécifiques pour 4 soins obstétricaux et néonataux d'urgence de base (SONUB) du Nord-Est.

L'UNICEF a appuyé la DINEPA en carburant pour rétablir l'eau dans 18 stations de pompage, permettant notamment de garantir l'accès à l'eau à 900 000 personnes et des hôpitaux reliés à ces stations de pompage. • L'UNICEF a soutenu les 10 départements sanitaires en gaz propane à travers 23 points de livraison afin de maintenir la chaine du froid pour la bonne conservation des vaccins.

Par ailleurs la Croix-Rouge Française (CRF) a ravitaillé en carburant les ambulances de la Croix-Rouge Haïtienne (CRH) et a lancé une campagne dans les médias afin que l'accès des ambulances aux populations dans le besoin soit garanti.

Médecins Sans Frontières (MSF) a effectué une donation de médicaments et matériel médical au système national d'ambulances. L'UNFPA appuie les départements du Nord-Ouest, de la Grand'Anse, du Sud, des Nippes, du Sud-Est et de l'Ouest dans la planification d'interventions communautaires visant à répondre au repli habituel en situation de crise des femmes et jeunes filles enceintes vers les communautés.

Le Coordonnateur Humanitaire, avec l'appui de OCHA et du secteur logistique a fait un plaidoyer auprès des autorités, permettant de débloquer les stocks d'intrants coincés en douane.

LLM / radio Métropole Haïti