Le Mknistre de la culture, Jean Michel Lapin, a confirmé la nouvelle qui était annoncée depuis plusieurs jours: Pas de Carnaval cette année. À 5 jours de la date de ces festivités populaires le ministre a assuré qu'il était trop tard pour lancer l'organisation d'un événement de cette envergure.

Le ministre Lapin a pris le soin de préciser qu'on est confronté à l'impossibilité de réaliser les festivités carnavalesques du 3 au 5 mars 2019. Techniquement il n'est pas possible de réaliser le carnaval national aux Gonaïves, a expliqué le ministre Lapin.

Il explique que le gouvernement n'interdit pas la réalisation des festivités dans les communes. Personne ne peut interdire le Carnaval ni les festivités de Rara a fait valoir le ministre

Les autorités haitiennes seraient disposées à fournir une assistance financière aux municipalités qui veulent organiser cette fete populaire. Le ministre de la culture indique que les 50 millions de gourdes du budget peuvent être alloués aux Mairies intéressées. .

L'annulation des festivités carnavalesques décidée par plusieurs Mairies de la région métropolitaine de Port-au-Prince avant le gouvernement a été motivée par le climat sécuritaire délétaire après les violentes manifestations ainsi que les pillages et incendies de maisons de commerce.

L'annulation avait été décidée en accord avec les autorités sécuritaires.

Plusieurs artistes dont Roberto Martino avaient publiquement appelé à l'annulation des festivités.

Le Carnaval national avait été annulé après le violent séisme du 12 janvier 2010 qui avaient fait plus de 200 000 morts.

LLM / radio Métropole Haïti