Ls responsables de l'Electricité d'Haïti (EDH) indiquent que ie rationnement drastique du courant électrique dans la région métropolitaine de Port-au-Prince est lié aux difficultés d'approvisionnement en carburant et au faible niveau du lac de Péligre.

Le directeur de communication de l'EDH, Joses Davilmar, révèle que le Bureau de Monétisation de l'Aide Publique au Developpement (BMPAD) n'a pu fournir le carburant nécessaire pour faire fonctionner les générateurs électriques. Ce problème résulte des 10 jours de blocage des routes et de manifestations orchestrées par l'opposition.

Toutefois M. Davilmar indique que dans les prochains jours les responsables du BMPAD pourront reprendre l'approvisionnement en carburant de l'EDH.

Dans le même temps le niveau du lac de Péligre est passé en dessous de 158 mètres ce qui empêche le fonctionnement régulier des trois turbines. Les turbines sont activées chaque trois jours, explique M. Davilmar rappelant qu'il s'agit d'une situation récurente en période de sécheresse.

La dégradation de l'environnement dans la région provoque une accentuation des difficultés pour le stockage de l'eau.

De plus M. Davilmar fait remarquer qu'en raison de la hausse constante de la consommation de l'énergie électrique la puissance fournie par les centrales thermiques et hydroélectriques ne peuvent satisfaire la clientèle.

Au cours de cette semaine l'EDH n'a pu produire que 60 mégawatts. Il promet que la reprise de l'approvisionnement du carburant permettra de ramener la production énergétique à 120 mégawatts.

Les responsables de l'EDH appellent les résidents de la région métropolitaine à faire montre de patience assurant qu'un retour à la normale sera effectif dans un bref délai.

LLM / radio Métropole Haïti