Dans son rapport pour l'année 2018, le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU (Ocha) fait état de l'aggravation de la crise humanitaire en Haiti.

Les agences humanitaires sont impliqués dans les divers secteurs des activités humanitaires dont l'insécurité alimentaire, la lutte contre l'épidémie de choléra et le rapatriement des migrants.

Selon l'Ocha l'année 2018 en Haïti a été marquée par un contexte économique, politique et social particulièrement instable et fragile. La sécheresse, qui a affecté les campagnes agricoles de printemps et d'été dans plusieurs départements du pays en 2018, la hausse des prix des denrées de base, l'inflation et la dépréciation de la gourde, ont sévèrement affecté les capacités de résilience des ménages. Selon l'analyse Indice des Prix à la Consomation (IPC) réalisée en décembre 2018 , 2,3 millions de personnes étaient en situation d'insécurité alimentaire aigüe entre octobre 2018 et février 2019.

Depuis le début de l'épidémie du choléra en octobre 2010, des progrès importants ont été enregistrés. Un total de 3 786 cas suspects et de 41 décès a été déclaré par le Monistere de la Santé Punlique et de la Population (MSPP) en 2018, soit une baisse respective de 72% et 74% en comparaison à 2017.

Le changement de législation envers les étrangers en République dominicaine a entrainé d'importants mouvements de population. Au cours de l'année 2018, 132 000 haïtiens en situation irrégulière ont été rapatriés ou refoulés à la frontière selongués autorités dominicaines. Parmi les migrants enregistrés dans les Centres de Ressources Frontaliers, 42% étaient des femmes, 34% des enfants, 66% n'avaient pas de pièces d'identité et 69% avaient franchi la frontière via des passeurs.

En octobre 2018, un séisme d'une magnitude de 5,9 a frappé les départements du Nord, du Nord-Ouest et de l'Artibonite, entrainant la mort de 18 personnes et occasionnant un choc psychologique aux populations sinistrées. Le séisme a causé des dégâts importants aux écoles, aux infrastructures publiques et aux maisons. Une assistance à moyen terme reste à fournir à 157 000 personnes qui ont été affectées par le séisme.

LLM / radio Métropole Haïti