Le président Jovenel Moïse a réactivé lundi la commission de désarmement, démantèlement et de réinsertion sociale en procédant à l'installation de ses membres.

La mission de cette nouvelle entité sera de mettre en place un programme national de désarmement, de démantèlement et de réinsertion, de coordonner les efforts de l'état et de la société en faveur du désarmement, et de promouvoir des partenariats avec la communauté internationale.

Cette commission sera dotée d'un budget alimenté par l'état et par des dons internationaux.

La recréation de la commission de désarmement relevait d'une nécessité affirme le conseiller spécial du président, Guichard Doré.

Intervenant pendant le journal du matin, il a fait valoir que la situation actuelle se rapproche de celle de 2004 avec de nombreux groupes armés contrׅôlant des zones de non droit.

Sa composition est la suivante : coordonnateur Edwin Florexil, ancien major de l'armée, Jean Rebel Dorsena, Lucien Jean Chenet, Innocent Josephre, Jude Jean-Pierre, Rodiny Jean-Baptiste, Franz Toyot, Abler Roudy Lalanne, Gouetz Marie Lydie, Sironel Charles.

EJ/Radio Métropole Haïti