9 sénateurs ont signé une demande d'interpellation du chef du gouvernement Jean Henry Ceant et deux de ses ministres.

Cette décision survient après une séance de contrôle tenue avec le CSPN hier mardi sur le dossier des 7 étrangers arrêtés et transférés aux Etats Unis.

Le président de la commission justice et sécurité du sénat, Jean Renel Sénatus la juge justifiée dans la mesure où il y a une grande insatisfaction du fait de la persistance de l'insécurité dans le pays.

L'élu de l'Ouest présente l'affaire des étrangers armés arrêtés puis libérés le mois dernier comme la goutte qui fait déborder le vase.

Aucune date ne sera fixée pour cette interpellation en raison du délai de 6 mois en fonction nécessaire pour interpeler un premier ministre affirme le sénateur qui intervenait pendant le journal du matin de Radio Métropole.

EJ/Radio Métropole Haïti