Le chef de l'état haitien, Jovenel Moïse, affirme avoir eu une importante rencontre avec les responsables de la sécurité publique. Il presse les responsables du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) à adopter des dispositions en vue de contrecarrer les actions des bandes armées.

J'ai passé des instructions formelles en vue de prendre des mesures urgentes pour contrer les bandits armés qui menacent la paix dans les foyers et la sécurité publique, indique le président Moïse dans un tweet.

Le vendredi 19 Avril 2019 des bandits armés avaient attaqué le commissariat de Petite Rivière. Ils avaient blessé un policier, incendié deux véhicules et vandalisé les bureaux.

Les autorités municipales ont lancé un appel au gouvernement afin de renforcer le dispositif sécuritaire face à la multiplication des groupes armés dans les régions. L'un des maires adjoint a assuré que le calme était revenu ce samedi dans la ville.

Les autorités haitiennes sont préoccupées par l'intensification des actions des groupes armés dans plusieurs régions du pays. Le Premier Ministre, Jean Michel Lapin, a soutenu que l'Etat est confronté à une guérilla.

LLM / radio Métropole Haïti