La Premiere Dame, Martine Moïse, la Fondation Je Klere Ayiti et le bureau des Affaires culturelles de l'ambassade des États- Unis en Haïti ont donné hier le coup d'envoi d'un programme télévisé de campagne de sensibilisation d'éducation civique et environnementale «Vilaj kado».

Dans leurs interventions Mme Martine Moïse et Robin Diallo, représentante de l'ambassade américaine, ont attiré l'attention l'importance de ce programme.

Selon Mme Diallo le développement passe avant tout par la formation des enfants. «Le futur de chaque pays se trouve dans la jeunesse, dit-elle.

L'éducation d'une jeunesse est la clé de développement de toute nation. Nous croyons que la culture du devoir civique doit commencer dès le plus jeune âge. Nous soutenons cette proposition créative de la Fondasyon Klere Ayiti visant à atteindre le grand public sur des thèmes importants relatifs à la responsabilité civique qui seront véhiculés à travers des dessins animés», a-t-elle ajouté.

Pour sa part Mme Moïse a fait valoir que «Vilaj kado est un projet visant à sensibiliser les jeunes Haïtiens à devenir de meilleurs citoyens. Vu la carence en matière d'éducation civique dans les écoles et avec la disparition de l'ouvrage d'instruction civique et morale, il paraît nécessaire que les établissements scolaires du pays retournent avec cet ouvrage en commençant avec les plus jeunes. La formation civique de nos enfants est plus que nécessaire aujourd'hui», a-t-elle insisté.

LLM / radio Métropole Haïti