Le Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH) et d'autres syndicats de Transport Public tirent la sonnette d'alarme face à l'insécurité qui frappe de plein fouet ce secteur.

Depuis plusieurs mois, des chauffeurs de transport en commun font face quotidiennement à des risques de mort, de vol de véhicules, de marchandises transportées. Le mardi 30 avril à Portail Léogâne, des individus non-identifiés ont détourné un minibus assurant le trajet Port-au-Prince/Cayes. Un fait que regrettent des syndicalistes qui appellent les autorités à réagir au plus vite.

Ces derniers qui donnaient une conférence de presse, ce jeudi, ont dénoncé aussi l'indifférence du pouvoir qui tarde à prendre les bonnes décisions pour en finir avec cette vague d'insécurité.

Le MUTH et alliés entendent agir incessamment afin de protester énergiquement contre cette insécurité qu'ils estiment planifiée. C'est du moins ce qu'a annoncé le coordonateur général du Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens, Duclos Benissoit.

Ce dernier déplore l'inefficacité du service de renseignement de la Police nationale d'Haïti.

GEA/Radio Métropole Haïti