Des alliés du gouvernement, des leaders de la société civile et de l'opposition modérée soutiennent que le chef de l'état, Jovenel Moïse, s'est évertué à former un gouvernement de consensus.

L'ex sénateur Anacacis Jean Hector et le dirigeant de l'Initiative de la Société Civile (ISC), Rosny Desroches, constatent l'intégration de dirigeants de l'opposition au sein du cabinet ministériel.

Les personalités avaient été désignées par les dirigeants des partis politiques lors des consultations du chef de l'état en vue de la formation du gouvernement.

Trois membres de l'Organisation du Peuple en Lutte intègrent le gouvernement. M. Pierre Michel Lafontant, ministre de l'Agriculture, est membre de la coordination et ancien délégué de l'OPL à Jacmel ; Hervé Saintilus, secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation, est le coordonnateur départemental de l'Ouest de l'OPL; et Lucman Delile, secrétaire d'Etat à la Sécurité publique, est le coordonnateur de l'OPL à Carrefour .

Mme Marjorie Lorvil Léonard, ministre de la Jeunesse et des Sports est membre de Lapè.

Mme Marie Ghiselaine Monpremier, ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, est membre de la Fusion.

M. Audin Bernadel, ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, est un membre de Tèt ansanm. Il a été chef de campagne de Jude Célestin lors des deux dernières présidentielles.

M. Jonas Coffy, ministre du Commerce et de l'Industrie, est le dirigeant du parti Ayisyen pou Ayiti. L'ex député avait participé aux négociations dans le cadre du groupe des 8 partis politiques.

M. Phélito Doran, ministre des Affaires Sociales et du Travail, est un ancien député de Fanmi Lavalas. L'ex député de Pétion ville avait également occupé la fonction de ministre chargé des relations avec Parlement.

Pétricks Justin, ministre de l'Environnement est membre de la plateforme politique Vérité, branche de Joanas Gué.

Plusieurs personalités qui avaient réclamé la démission du président Moïse acceptent d'intégrer le gouvernement de consensus sous le leadership de Jean Michel Lapin.

Toutefois plusieurs dirigeants de partis ont dénoncé la participation de leur membre au gouvernement comme n'étant pas le résultat d'un consensus entre le chef de l'état et l'opposition.

Les ministres reconduits sont des représentants du partis PHTK et des blocs majoritaires au Parlement.

LLM / radio Métropole Haïti