Les sénateurs de l'opposition radicale ont perturbé le déroulement de la séance consacree à la ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre, Jean Michel Lapin.

Le président du Sénat, Carl Murat Cantave, a été contraint de mettre un terme à la séance lorsque les sénateurs Antonio Cheramy et Ricard Pierre ont utilisé des mégaphones pour empêcher la poursuite des interventions.

La stratégie de perturbation des séances est utilisée par les 5 sénateurs de l'opposition qui ne peuvent affronter la majorité lors des votes. Au cours de la séance les sénateurs de l'opposition avaient prévenu qu'ils n'entendaient nullement que leurs arguments soient rejetés.

Le président du Sénat, a regretté que les règlements intérieurs ne disposent d'aucune provision pour sanctionner un comportement répréhensible d'un sénateur. Il soutient qu'il n'avait d'autre choix que de suspendre la séance pour éviter qu'une personne soit victime d'une agression.

Le président du Sénat a indiqué qu'une nouvelle rencontre de la conférence des présidents devra fixer une date pour la reprise de la séance mise en continuation.

LLM / radio Métropole Haïti