Le président du Sénat haïtien, Carl Murat Cantave, refuse de fixer une nouvelle date pour la reprise de la séance de ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre nommé, Jean Michel Lapin.

Il annonce des consultations avec les principaux acteurs, le chef de l'état, Jovenel Moïse ainsi que les leaders des blocs de la majorité et de l'opposition. L'objectif est d'éclaircir les zones d'ombre notamment en ce qui a trait au cumul des portefeuilles ministériels.

Le sénateur Cantave veut obtenir la garantie que la séance pourra être réalisée dans une ambiance de sérénité avant d'envisager une nouvelle date. M. Cantave entend faire montre de vigilance et de circonspection mais assure que sa tâche ne consiste pas à arbitrer des rixes ni à rétablir le calme et la sérénité dans une ambiance de désordre généralisée.

Preuve que les passions étaient exacerbées, le président du Sénat s'est dit étonné de constater la présence du Premier Ministre Lapin à la tribune encadré par deux sénateurs. Il assure qu'il n'avait à aucun moment invité le Premier Ministre à faire l'énoncé de sa déclaration de politique générale. J'ai demandé qu'on passe au point 3 de l'ordre du jour qui consiste en la présentation du rapport de la commission spéciale, precise M. Cantave.

Le président du Sénat a regretté le spéctacle hideux de ses collègues. Il a déploré que ses collègues de l'opposition ait agressé verbalement les membres du bureau. M. Cantave présente ses excuses au Premier Ministre, aux ministres et aux secrétaires d'état impliqués malgré eux dans le triste spectacle.

Il a également présenté ses excuses aux divers secteurs de la société.

LLM / radio Métropole Haïti