Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé hier jeudi 16 mai 2019 trois projets d'un montant total de 162 millions de dollars en dons destinés à améliorer la qualité des services de santé et d'éducation, et à renforcer la résilience au changement climatique en Haïti.

Selon Anabela Abreu, Directrice Pays de la Banque mondiale pour Haïti, ces trois projets ciblent des priorités nationales pour construire un futur meilleur pour tous les Haïtiens. « L'accès à des soins de santé et à une éducation de qualité est essentiel pour rompre le cycle de la pauvreté et générer un capital humain plus fort afin que les enfants haïtiens puissent atteindre tout leur potentiel. Le soutien de la Banque mondiale va également aider à construire la résilience climatique face à la menace croissante de catastrophes naturelles en renforçant les systèmes d'alerte précoce et la préparation aux catastrophes dans les zones à haut risque climatique », a t-elle expliqué.

Le projet « Renforcement des soins de santé primaires et de la surveillance en Haïti », améliorera de manière significative les services de santé de base pour trois millions de personnes, en particulier les femmes enceintes et les enfants dans les départements du Sud, du Nord-ouest, du Nord-est, du Centre et des Nippes. Il renforcera les capacités nationales de surveillance et de vaccination contre les maladies infectieuses. Ce projet d'un montant total de 70 millions de dollars est financé grâce à un don de 55 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) et à une subvention de15 millions de dollars du Mécanisme de financement mondial.

Le deuxième don approuvé pour le projet « Pour une éducation de qualité en Haïti » consiste à augmenter les inscriptions à l'école et à améliorer les conditions d'apprentissage dans les écoles primaires publiques et privées dans la région Sud d'Haïti. Ce soutien représente un financement additionnel de 57 millions de dollars, il comprend un don de 39 millions de l'IDA et une subvention de 18 millions d'Affaires mondiales Canada.

Le troisième projet « Renforcement de la gestion des risques de catastrophe et de la résilience au changement climatique » soutiendra la mise en place des systèmes d'alerte précoce et l'amélioration des capacités d'intervention d'urgence et d'évacuation dans des municipalités ciblées des zones à haut risque climatique. Ce projet est financé entièrement grâce à un don de 35 millions de dollars de l'IDA.

L'Association internationale de développement (IDA) est l'institution de la Banque mondiale qui accorde des dons et des crédits à faible taux d'intérêt ou sans intérêts aux pays les plus pauvres du monde afin de les aider à mettre en œuvre des projets et des programmes qui stimulent la croissance économique, contribuent à la réduction de la pauvreté et améliorent les conditions de vie des plus démunis.

LLM / radio Métropole Haïti