Le président du Sénat haitien, Carl Murat Cantave, appelle à des négociations directes entre le chef de l'état, Jovenel Moïse et tous les sénateurs en vue de trouver une issue au blocage institutionnel. Il assure avoir eu plusieurs entretiens avec les deux parties et se dit confiant de la possibilité de discussions directes entre le chef de l'état et les 4 sénateurs de l'opposition radicale.

M. Cantave soutient que les sénateurs de l'opposition radicale ont d'autres revendications que celles exprimées dans les médias. Il s'est toutefois gardé de révéler ces griefs arguant qu'il faut s'assurer de la sérénité des consultations en cours.

Le président du Sénat regrette que le grand corps soit bloqué comme ce fut le cas lors des mouvements de protestations ayant conduit à des blocages des routes. De l'avis de M. Cantave il revient au président Moïse d'oeuvrer en vue de la bonne marche des institutions.

Les sénateurs de l'opposition radicale, qui ont bloqué par des manifestations bruyantes deux séances de ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre, Jean Michel Lapin, menacent de récidiver lors de la prochaine séance.Ils s'opposent à la reconduction de 8 ministres démissionnaires toujours en poste.

Le président du Sénat insiste sur la nécessité de trouver un accord pouvant garantir la sérénité nécessaire au bon déroulément de la séance de rarification.

LLM / radio Métropole Haïti