Le président de la commission Ethique et anti corruption du Sénat, Youri Latortue, crie au scandale après la publication du second rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) sur la gestion des fonds Pétrocaribe.

Il s'insurge notamment contre les détournements de fonds par les responsables du Fonds d'Assistance Économique et Social (FAES) au profit du parti présidentiel PHTK. Cette institution n'a pas pour mission de financer la fabrication de bracelets et de calendriers pour le PHTK, rapelle le sénateur Latortue s'étonnant que les leaders de la société civile n'aient pas dénoncé cet aspect de la corruption.

De plus la Cour a estimé que les projets gérés par le FAES dont Ti Manman Chery et Koré Étudiants étaient de vastes gaspillages puisque les bénéficiaires étaient fictifs.

Le rapport a permis de vérifier des gabegies dans la gestion des fonds par les ministères de la santé, de la planification et des travaux publics. En ce qui a trait au TPTC, qui avait la charge dès viaducs, M. Latortue signale que la Cour a indiqué que 24 millions de dollars ont été dépensés alors que le çoit initial était de 12 millions.

Il soutient que le rapport de la Cour des Comptes a permis de révéler un vaste complot de corruption entre les ministères des finances, de la planification, et du FAES notamment.

Estimant que le rapport a permis de confirmer les résultats des rapports des commissions sénatoriales, M. Latortue souhaite des procédures judiciaires contre les anciens officiels et les responsables d'entreprises indexés. Toutefois il admet qu'il sera très difficile de réaliser le procès Pétrocaribe puisque l'exécutif s'évertue à prendre le controle de l'appareil judiciaire.

LLM/ radio Métropole Haïti