L'entrepreneur et dirigeant politique Reginald Boulos, préconise un départ non précipité du chef de l'état haitien, Jovenel Moïse. Dans une correspondance au président Moïse, docteur Boulos souhaite qu'il organise la transition en vue de sa démission.

Le porte parole du mouvement politique de la troisième voie soutient que c'est l'unique option possible suite au rapport accablant de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) sur le dossier Pétrocaribe.

Il presse le chef de l'état à accepter sa proposition qui permettra d'éviter le chaos. La majorité de la population est favorable à la démission de M. Moïse, argue M. Boulos jugeant que le président doit éviter d'être renversé.

L'ex président du Forum Economique du Secteur Privé révèle qu'il a eu des discussions avec certains secteurs de l'opposition en vue de rechercher un consensus politique. Interrogé sur l'incapacité des leaders de l'opposition à trouver une entente, M. Boulos se montre optimiste et mise sur l'amour de la patrie qui anime les leaders politiques.

Réginald Boulos fait remarquer qu'il faudra trouver un accord sur plusieurs thèmes dont la réforme de la constitution.

LLM / radio Métropole Haïti