La Plateforme Religions pour la Paix, alarmée par une détérioration de la crise, annonce des consultations avec la société civile. L'organisation se dit " préoccupée par la situation délétère qui caractérise la vie du peuple haïtien depuis de longues années et profondément inquiétée par le spectre d'une déflagration sociale.

Réigions pour la paix dit avoir noté " l'incapacité de la classe politique à engager le pays dans la voie du développement économique et sociale durable". Les dirigeants de Religions pour la paix jugent qu'il revient aux organisations de la société de se mobiliser pour sauver ce qui reste du pays.

Religions pour la paix " se propose de rencontrer les acteurs de la société civile pour recueillir les différentes propositions et coordonner leur mise en commun vers une position représentative des forces vives du pays".

Il s'agit d'un revirement pour cette organisation qui en février dernier avait décliné une proposition du chef de l'état haitien, Jovenel Moîse, de jouer le rôle de médiateur dans la crise.

D'autres organisations dont Le Core Group ont appelé à un vrai dialogue national pour trouver une solution à la crise.

LLM / radio Métropole Haïti