L'ex délégué départemental, Edner Gonzague Day, ne décolère pas contre les leaders de l'opposition qui œuvrent à enfoncer le pays dans le chaos. Membre du leadership du secteur duvalieriste, M. Day renvoi dos à dos le chef de l'état et l'opposition qui sont coupables des malheurs de la nation.

Il dénonce la seule stratégie de l'opposition qui consiste dans le dechoucage et la destruction.

En ce qui a trait au chef de l'état, il l'accuse d'avoir mal géré ce dossier. M. Day critique les déclarations du président Moïse contre les rapports Pétrocaribe.

En raison de l'enlisement de la crise M. Day se prononce pour une démission de M. Moïse. Il doit faire le choix de l'embarras, lance M. Day, membre du PHTK.

Toutefois il exige la définition d'un plan detaillant les actions qui seront entreprises par le prochain gouvernement. De l'avis de M. Day il faut un dialogue inclusif entre tous les secteurs politiques et économiques pour élaborer le plan. Il s'indigne que le secteur duvalieriste ne soit pas invité par les partis politiques de gauche à participer aux discussions sur le plan de sortie de crise.

Interrogé sur le lourd héritage des duvalieristes, M Day estime qu'il faut tourner les regards vers l'avenir pour rechercher une solution à la crise. Il fait remarquer que le passé des leaders de l'opposition est peu reluisant.

Il les accuse d'être les propriétaires de groupes armés qui œuvrent à terroriser la population. Ils rééditent ce qu'ils ont toujours fait pour montrer qu'ils sont meilleurs. En réalité chaque fois qu'ils s'accaparent du pouvoir ils provoquent une plus grave détérioration, explique t-il.

LLM / radio Métropole Haïti