Les émissaires de l'Organisation des Etats Américains, en mission en Haïti mercredi dernier, ont désapprouvé toute idée allant dans le sens de la démission du président de la République, Jovenel Moïse.

En effet, selon le journal Miami Herald, la délégation de l'OEA exige le respect de l'ordre constitutionnel tout en apportant son plein soutien au président de la République.

Alors que l'opposition ainsi que des PetroChallengers ne jurent que par le départ anticipé du 58ème locataire du Palais national, les émissaires de l'OEA ont précisé qu'ils soutiennent toujours l'Etat de droit.

‘'Si vous n'aimez pas Jovenel Moïse, la solution est de le battre aux urnes. Nous n'allons pas lui demander de démissionner'', a indiqué le journal floridien citant un officiel de la mission.

A Jovenel Moïse, les membres de la délégation de l'OEA ont clairement dit, nous citons, ‘'vous devez gouverner, et pour le moment vous ne le faites pas''.

Par ailleurs, la mission de l'organisation hémisphérique a proposé au président de mettre en place une commission d'experts internationaux en finance en vue d'aider les auditeurs du gouvernement haïtien à déterminer le montant détourné et/ou volé des fonds PetroCaribe et qui devrait être poursuivi. Une proposition acceptée par Jovenel Moïse, selon l'émissaire, soulignant que Jovenel Moïse est prêt à aller à Washington pour signer, a rapporté cet officiel à Miami Herald.

Rappelons que les émissaires de l'OEA ont rencontré des responsables de plusieurs partis politiques de l'opposition comme la FUSION, l'OPL ainsi qu'un représentant du secteur démocratique et populaire.

GEA/Radio Métropole Haïti