L'utilisation d'une monnaie unique par Haïti et la République Dominicaine, c'est ce qu'envisage la Banque mondiale.

En effet, une union monétaire et économique serait bénéfique pour les deux Républiques partageant l'île, de l'avis des responsables de la Banque mondiale.

Voilà pourquoi, un document de 70 pages intitulé «Essai sur une union économique et monétaire entre la République Dominicaine et Haïti» a été élaboré en 2010 par l'économiste Emmanuel Pinto Moreira pour la banque mondiale.

Cette union affecterait les coûts des transactions et renforcerait les échanges commerciaux en diminuant l'incertitude liée aux taux de change. Ce document n'a toutefois pas donné de détails sur la monnaie qui serait privilégiée entre la gourde et le peso.

GEA/Radio Métropole Haïti