Dans son dernier rapport le Bureau des Affaires Humanitaires de l'ONU indique que plus de 2,6 millions d'haïtiens en milieu rural sont aujourd'hui en insécurité alimentaire et les perspectives pour les mois à venir ne sont pas favorables.

Le nombre de personnes en insécurité alimentaire a doublé entre 2018 et 2019. La baisse de la productivité agricole causée par des déficits de précipitations ainsi que la détérioration significative de la situation économique en sont les causes principales, précise le rapport de l'Ocha. « Aujourd'hui, on estime qu'environ 2,6 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire. Plus de 2 millions d'entre-eux sont en "phase de crise" (IPC3) et 571 000 en "phase d'urgence" (IPC4). Cette situation devrait encore s'aggraver dans les prochains mois. En effet, plusieurs départements (Nord, Nord-Ouest, Nord-Est, Ouest et Sud-Est) continuent de connaître un déficit pluviométrique qui a fortement impacté les récoltes de la campagne d'hiver (représentant 20% de la production nationale) et les prévisions pour la campagne du printemps (qui représente 60% de la production nationale) sont très pessimistes.

Ce déficit hydrique a également affecté les activités liées à l'élevage, ce qui rend critique la situation dans les zones pastorales du pays.

LLM / radio Métropole Haïti