Les grenadiers n'arrivent toujours pas à digérer le penalty controversé qui avait provoqué l'élimination de la sélection nationale de football en ½ finale de la Gold Cup.

Dukens Nazon, fer de lance des grenadiers, qualifie le penalty accordé aux aztèques par l'arbitre quatari de scandaleux et regrettable. Il juge qu'il s'agit d'une faute de l'arbitre. « Tous les arbitres et les connaisseurs du football ont indiqué qu'il n'y avait pas penalty. Et même l'arbitre mexicain le plus connu a tweeté qu'il n'y avait pas penalty. »

Les grenadiers considèrent qu'on leur a enlevé la victoire en ½ finale. Le penalty n'était pas accordé en raison d'une erreur mais dans le cadre d'un plan. Cette décision n'a rien avoir avec le football, il y a beaucoup d'argent en jeu, dit-il rappelant que des milliers de places pour la finale avaient déjà été vendues aux fans du Mexique. Ils ont triché et nous ont volé la qualification , déplore le numéro 9 des grenadiers.

Les haïtiens ne peuvent rien faire face à cette situation. M. Nazon se réjouit toutefois que les grenadiers soient sortis par la grande porte de cette compétition. Nous sommes sortis la tête haute, nous sommes fiers de notre parcours, a martelé Nazon lors d'un point de presse à l'aéroport international Toussaint Louverture hier dimanche 7 juillet 2019.

Il a été accueilli par le ministre des sports et plusieurs autres personnalités. Nazon aura disputé les rencontres de la Gold Cup en trainant une blessure. Element moteur du dispositif de Marc Collat, Nazon était apparu diminué lors de la demi-finale face au Mexique.

Nazon, a fait montre de determination mais a aussi motivé ses coéquipiers, dans les vestiaires, les poussant à donner le maximum.

LLM / radio Métropole Haïti