La reconduction du budget peut conduire à un catastrophe aigue, prévient l'économiste Elomy Germain préoccupé par la détérioration des fondamentaux de l'économie. En raison de la crise politique le budget 2017-2018 est reconduit par le gouvernement démissionnaire de Jean Michel Lapin.

. C'e n'est pas la valeur réelle du budget reconduit qui est disponible. Le budget a été érodé par l'inflation, signale M. Germain. Il estime urgent que le prochain gouvernement élabore un nouveau budget pour l'exercice fiscal 2019-2020 arguant que les réalités ayant conduit à l'élaboration du budget en 2017 ne sont plus les mêmes.

C'est une situation d'exception qui provoque la reconduction du budget. Il ne correspond pas à la réalité, insiste M. Germain assimilant la situation actuelle à une catastrophe économique.

Il rappelle notamment la hausse vertigineuse du taux de change du dollar, le taux d'inflation à 18% ainsi qu'une crise humanitaire et une crise de la croissance.

L'instabilité est récurrente elle est pratiquement stable en Haiti. C'est à la fois conjoncturelle et structurelle, dit-il faisant valoir que la démission ou le maintien en poste du chef de l'état ne changera pas les fondamentaux de l'économie.

La crise résulte notamment des mauvais choix économiques au cours des 30 dernières années, martèle M. Germain qui presse les acteurs à rechercher un consensus pour sortir le pays de la crise. Au plus haut niveau il faut créer les conditions nécessaires à la relance de l'économie.

LLM / radio Métropole Haïti