Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, affiche son optimisme à toute épreuve. Il annonce la formation dans le meilleur délai d'un nouveau gouvernement.

C'est en marge d'une rencontre hier au Palais National avec trois joueurs de la sélection nationale de football que le président Moïse a levé le voile sur les énièmes consultations visant la formation d'un gouvernement. Trois mois après la censure fracassante du Premier Ministre Jean Henry Céant le président Moïse, en dépit d'une majorité au Parlement n'est jamais parvenu à faire ratifier un gouvernement.

Cette fois le président considère qu'il est sur la bonne voie puisque les négociations sont réalisées de concert avec les leaders du Parlement.

Moïse promet un gouvernement « sous peu » pour débloquer la situation.

Si le chef de l'état affiche son optimisme, les leaders de l'opposition jurent qu'il n'en est rien. Le sénateur Antonio Cheramy, est préoccupé et veut être informé des personnalités qui négocient dans les coulisses.

Il les qualifie de traitres et réitère son opposition à toute négociation avec le camp présidentiel.

Il décroche de nouvelles flêches en direction des américains qui dit-il supportent le chef de l'état. L'échec de ce gouvernement est celui de la communauté international, martèle M. Cheramy qui s'insurge contre les consultations visant la formation d'un gouvernement de cohabitation.

LLM / radio Métropole Haïti