Le chef de la Police haïtienne, Michel Ange Gédéon, donne l'assurance que les forces de l'ordre s'évertuent à rétablir un environnement sécuritaire sur l'ensemble du territoire.. Lors d'une audition de la commission justice et sécurité du Sénat ce jeudi 11 juillet 2019, le chef de la Police a soutenu que les forces de l'ordre ont intensifié leurs actions en dépit de l'insuffisance des ressources.

Le Directeur de la PNH s'est gardé de dévoiler les nouvelles stratégies du haut état major pour rétablir l'ordre dans les quartiers populeux tels Martissant et La Saline. Il a toutefois fait remarquer que les forces de l'ordre ne peuvent seules apporter une solution aux causes complexes de l'insécurité. D'autres organismes doivent intervenir dans l'effort de solution. On doit s'interroger sur les moyens d'approvisionnement des gangs en armes et munitions, a dit M. Gédéon laissant entendre que les problèmes sociaux et l'instabilité politique ont un impact sur l'insécurité.

Il y a des zones dans la région métropolitaine que les bandits ont pratiquement acheté, a déploré M. Gédéon assurant que ce thème a été longuement débattu lors de l'audition à huit clos.

Les obstacles qui empêchent des actions concrètes ont été analysés par les membres du haut état major de la Police et les membres de la commission sénatoriale de sécurité et justice.

M. Gédéon a attiré l'attention des parlementaires sur la nécessité d'allouer des fonds substantiels à la PNH. On ne peut avoir une bonne force de police avec des moyens au rabais, a dit M. Gédéon assurant qu'en dépit de la précarité des moyens les policiers s'acquittent avec bravoure de leur devoir de protéger et servir.

LLM / radio Métropole Haïti