Le chef de gang le plus recherché du pays arrêté dans un hôpital à Cavaillon a été transféré ce mardi à Port-au-Prince, où il devrait être interrogé.

Son transfert vers la capitale a été effectué à bord d'un hélicoptère des Nations Unies, immatriculé A-27095.

Le chef de gang de village de Dieu Arnel Joseph a été capturé lundi après midi dans un hôpital à Cavaillon puis conduit au commissariat des Cayes, dans le sud du pays.

Arnel Joseph a été appréhendé alors qu'il tentait de se faire opérer d'une blessure à la jambe.

Plusieurs unités de la PNH coordonnées par le directeur général ont procédé à l'arrestation du puissant chef de gang qui depuis quelques mois s'était retranché dans sa zone natale, post-Pierrot, 4e section communale de marchand Dessalines.

L'expert en sécurité Richard Lumarque salue l'arrestation d'Arnel joseph par la PNH hier mardi.

Cependant il invite l'institution policière à profiter de ce momentum pour démanteler les autres cellules de gangs qui opèrent dans autres endroits du pays.

Richard Lumarque qui est aussi responsable de sécurité d'une des entreprises de la place souligne qu'alors qu'Arnel Joseph s'était terré dans l'Artibonite les détournements de camions de marchandises avaient continué notamment à Martissant.

Le travail de la police nationale est encouragé par l'exécutif suite à l'arrestation d'Arnel Joseph hier lundi.

Le secrétaire général du conseil des ministres estime que ce coup de filet est un message clair lancé aux bandits par les autorités. Toutefois Reynald Luberice déplore le comportement de certains agents vis à vis du chef de gang de Village de Dieu après sa capture.

Par ailleurs le conseiller de Jovenel Moise se questionne sur les allégations faisant croire que ce bandit aurait des connexions avec des officiels du pouvoir.

EJ/Radio Métropole Haïti