Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, et les leaders du Parlement sont parvenus à un consensus ayant permis la nomination du Premier Ministre, Fritz William Michel. M. Jude Charles Faustin, conseiller du chef de l'état, a révélé que le président a eu d'intenses consultations avec les membres des blocs parlementaires autour de la formation du gouvernement. Les négociations se sont intensifiées dans les 72 heures ayant précédé la démission de Jean Michel Lapin.

M. Faustin a laissé entendre que les parlementaires de l'opposition radicale n'avaient pas pris part aux séances de travail. On ne peut les contraindre, a t-il dit faisant valoir que le président Moïse reste ouvert aux dialogue.

Le consensus entre l'exécutif et le Législatif devrait faciliter la tache en ce qui a trait à la ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre.

De son coté le sénateur Pierre Francois Sildor, confirme que le Groupe des Sénateurs pour l'Equilibre Démocratique (GSEP) a eu samedi dernier une séance de travail avec le chef de l'état. Il révèle que le président Moïse avait envisagé de nommer le Premier Ministre dans les 48 heures. Toutefois il informe que le bloc n'avait pas été informé du choix de M. Michel.

Le bloc GSEP qui compte 12 membres n'a pas réagi officiellement à la nomination de M. Michel.

Le sénateur Sildor souligne que le dossier de M. Michel, nommé ministre de la planification et de la coopération externe dans le gouvernement de Jean Michel'Lapin, a déjà été soumis à la commission sénatoriale spéciale.

LLM / radio Métropole Haïti