Le gouvernement haïtien salue l'arrestation du chef de gang, Arnel Joseph. Les Secrétaires d'état à la sécurité publique, Ronsard Saint Cyr, et à la communication, Eddy Jackson Alexis, révèlent que tout le système de sécurité nationale avait été mis en branle dans le cadre de l'opération ayant permis la capture de M. Joseph.

Les services de renseignements de la Primature et des ministères de l'intérieur et de la justice avaient conjugué leurs forces pour traquer efficacement le chef de gang. Le système a bien fonctionné, explique M. Saint Cyr remerciant les citoyens qui ont collaboré avec les forces de l'ordre.

Il annonce la poursuite des opérations en vue de la capture des membres du gang et de la récupération des armes de gros calibre.

Interrogé sur l'incapacité des forces de l'ordre à appréhender le chef de gang du Village de Dieu, M. Saint Cyr a fait valoir qu'il était impossible d'appréhender le chef de gang dans le bidonville. Seules des motocyclettes pourraient arriver difficilement dans son repaire, a révélé le secrétaire d'état. De plus il explique que les forces de l'ordre n'avaient pas utilisé la force pour éviter des pertes en vie humaine parmi les citoyens.

M. Saint Cyr informe que 6 personnes ont été tuées et une maison incendiée lors de représailles réalisées contre des proches d'Arnel à Poste Pierrot, 4 eme section communale de Marchand Dessalines.

Par ailleurs le gouvernement déplore les atteintes à la dignité humaine de M. Joseph. C'est un manque d'éthique, a regretté M. Saint Cyr.

M. Alexis exhorte les autorités policières à diligenter une enquête administrative afin de sanctionner les auteurs de ces violations.

Le gouvernement réitère la determination à poursuivre les opérations en vue de mettre un terme aux exactions des groupes armés.

M. Saint Cyr indique que les dispositions sécuritaires visent à favoriser le bon déroulement des festivités estivales.

LLM / radio Métropole Haïti