La police judiciaire poursuit ses investigations suite à l'arrestation du chef de gang du Village de Dieu et de Poste Pierrot, Arnel Joseph.

Des personnalités de la société civile disent être dans l'attente des révélations de ce puissant chef qui avait des acquaintances avec des personnalités politiques et du secteur privé.

Le secrétaire d'état à la sécurité publique, Ronsard Saint Cyr s'est gardé de faire des révélations sur certains complices qui auraient déjà été identifiés. Il insiste sur la nécessité de ne pas perturbé le déroulement de l'enquête policière. M. Saint Cyr assure que M. Joseph est gardé en sureté a la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

De son coté le président de la commission justice et sécurité du Sénat, Jean Renel Sénatus, souhaite que le commissaire du gouvernement près le tribunal de Première Instance de Port-au-Prince s'implique dans les interrogatoires pour s'assurer qu'aucune influence ne perturbe le rapport.

La police judiciaire devra soumettre son rapport au chef du Parquet qui ensuite transmettra le dossier au Doyen du tribunal de Première Instance de la Capitale, Bernard Saint Vil.

Le magistrat dit être dans l'attente du dossier en vue de désigner un juge instructeur en charge. Il fait remarquer qu'en cas de plaintes des poursuites pourront être lancées dans les juridictions de Port-au-Prince et des Gonaïves.

Le juge instructeur pourra par le biais de commission rogatoire obtenir l'aide de magistrats dans l'Artibonite pour réaliser les auditions.

Par ailleurs le président Jovenel Moïse a salué l'opération policière ayant permis l'arrestation du chef de gang Arnel Joseph. " Je salue le bon travail acharné de la police nationale d'Haïti (PNH) qui, entre autres, a débouché sur l'arrestation d'Arnel Joseph " , indique M. Moïse dans un tweet.

LLM / radio Métropole Haïti