Au niveau de la Chambre des députés, la tenue de la séance de ratification de l'énoncé de politique générale du Premier ministre nommé n'est pas à l'ordre du jour, pour l'instant.

C'est ce qu'a fait savoir le président de cette chambre, le député Gary Bodeau précisant que d'autres séances, comme celle relative à la demande de mise en accusation du président de la République, doivent se tenir préalablement.

Bien avant que se tienne la réunion parlementaire portant sur la déclaration de politique générale de Fritz William Michel, une commission aura été formée en vue de l'analyse des pièces de ce dernier ainsi que celles des autres membres du cabinet ministériel.

Alors que des informations laissent croire que le prétendant à la Primature multiplie les rencontres avec les parlementaires, l'élu de Delmas a indiqué qu'aucune consultation, qu'aucune négociation n'est en cours.

Parallement, le Premier ministre nommé est déterminé à trouver l'approbation du Parlement en ce qui concerne la déclaration de sa politique générale.

Actuellement, Fritz William Michel qui multiplie les rencontres avec les parlementaires, s'active à porter les opposants à signer un pacte de non-agression.

Pacte qui devrait favoriser au moins la tenue de la séance de ratification de l'énoncé de politique générale du prétendant à la Primature.

Rien n'est encore joué pour le Premier ministre nommé, mais la possibilité pour que le groupe des 4 sénateurs change de comportement est envisageable.

EJ/Radio Métropole Haïti