Le Président du sénat se déclare préoccupé par les menaces de sanctions proférées par les membres de la communauté internationale contre Haïti en raison du blocage du processus électoral.

Le sénateur Edgard Leblanc souhaite que ces actions soient appliquées directemenet contre les responsables du pouvoir, et non contre la population haïtienne. Le Président du sénat encourage aussi le Conseil Electoral Provisoire (CEP) à publier un calendrier pour la réalisation des élections même en cas de refus de la Présidence. Et sur la question des sanctions, le sénateur Edgar Leblanc souhaite que la communauté internationale tire l'exemple de la période du coup d'état de 1991.