Le chef de la Police haïtienne, Michel Ange Gédéon, donne l'assurance que les forces de l'ordre poursuivront la lutte contre les gangs armés.

Dans le collimateur des policiers les chefs de gangs et ceux qui les financent. La Police n'acceptera pas que les bandits aient des patrons. Ceux qui rejettent leur honorabilité seront responsables de leur situation de déshonneur, a prévenu M. Gédéon.

Au cours des dernières semaines les autorités policières avaient fait état de complicité d'un sénateur avec le chef de gang, Arnel Joseph. Les enquêteurs de la police judiciaire poursuivent les auditions du chef de gang du village de Dieu.

Le porte parole adjoint de la police, Gary Desrosiers, avait indiqué que les forces de l'ordre sont sur une bonne piste mais s'est gardé de fournir des détails sur les révélations.

S'exprimant lors de la cérémonie de collation de diplômes aux membres de la 30 eme promotion de la PNH, M. Gédéon a mis l'accent sur la nécessité pour que des moyens soient mis à la disposition des forces de l'ordre afin qu'elles puissent bien s'acquitter de leur tâches. Il plaide pour des ressources supplémentaires qui aideront à prévenir la criminalité et les actes de banditisme dans les quartiers populeux tels La Saline, village de Dieu et bicentenaire.

Le directeur de la PNH insiste sur l'importance des moyens adéquats pour que la police judiciaire puisse identifier les chefs des gangs et ceux qui assurent leur approvisionnement en armes et munitions.

Il donne la garantie que le policiers ne resteront pas inactifs face aux bandits qui détruisent les vies et les biens. Selon M. Gédéon les policiers respecteront les droits humains lors des interventions. Il a également mis en garde les policiers contre les tentations à la corruption, appelant à respecter la bonne image de l'institution.

Le chef de la Police a exhorté les 656 aspirants policiers à être des modèles et à éviter les dealer de drogue , les corrompus et tous ceux qui font du mal à la nation.

LLM / radio Métropole Haïti