M. Nicolas Duvalier, le fils de l'ex président Jean Claude Duvalier, est de plus en plus présent sur la scène politique nationale. En marge d'un rassemblement des jeunes du parti Renmen Haïti, le week end écoulé, M. Duvalier a fait part de ses préoccupations en ce qui a trait à la vie de la nation.

Il dénonce entre autres l'égoïsme des principaux acteurs politiques. Chacun se soucie de ses intérêts personnels, explique M. Duvalier considérant l'absence de dévouement au service de la collectivité comme l'une des causes de la misère du peuple.

Il se dit préoccupé par l'instabilité politique qui caractérise la conjoncture. Depuis plus 30 ans on ne s'occupe pas des affaires de la nation mais des intérêts individuels, a laissé entendre M. Duvalier pour qui il est grand temps de changer de méthodologie.

Il décroche également des flèches en direction du gouvernement mettant l'accent sur la nécessité de définir de nouvelles politiques publiques. Il faut sortir de l'improvisation et oeuvrer à partir de planification, a martelé M. Duvalier.

En avril dernier M. Duvalier avait participé à une réunion de travail avec le chef de l'état, Jovenel Moïse, dans le cadre des consultations visant la formation d'un nouveau gouvernement.

Dirigeant du parti Patrayil, Duvalier n'a pas voulu faire de commentaires sur sa candidature à la présidence en 2020. Il juge qu'il est trop tôt pour décider s'il se lance dans la bataille pour la conquête du Palais national 33 ans après la chute de son père. Il est très difficile de faire des projections la conjoncture est très dynamique, a t-il expliqué.

LLM / radio Métropole Haïti