Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse et le Premier Ministre nommé, Fritz William Michel, ont relancé le week end écoulé les négociations politiques en vue d'un replâtrage du cabinet ministériel. Il s'agit de répondre aux revendications de certains acteurs politiques insatisfaits de la monture du gouvernement.

De plus la commission spéciale, ayant analysé les dossiers des ministres, aurait fait état de quelques irrégularités. Au moins 4 ministres n'auraient pas obtenu de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) leur certificats de décharge.

Au nombre de ces ministres Mme Marjorie Alexandre Brunache, nommée ministre des affaires étrangères et des cultes. Mme Brunache a jeté l'éponge hier en présentant sa démission au Premier Ministre Michel. La fille de l'ex président Boniface Alexandre fait état de considérations personnelles qui l'ont poussé à démissionner.

Elle n'avait pas obtenu son certificat de décharge de sa fonction de Consul générale d'Haiti à Boston. De plus elle n'aurait pas l'appui de certains acteurs politiques dont des parlementaires.

Trois autres personnalités Mme Carline Choute, Ministre de la Jeunesse et des Sports et de l'Action Civique, Mme Marie Faustine Roxane Kerby Hurley, Ministre du Tourisme et M. Padrel Henriquez, Ministre de la Culture et de la Communication, sont également indexées dans le rapport de la commission spéciale présidée par le député Hermano Exinor.

Le président Moïse doit satisfaire les revendications de sa majorité et ne pas prendre le risque d'un rapport défavorable de la commission spéciale qui plomberait les chances de succès de M. Michel. Le chef de l'état devrait boucler les consultations et publier dans le meilleur délai un nouvel arrêté présidentiel.

Il s'agira de la quatrième équipe gouvernementale qui n'aurait jamais reçu le verdict des parlementaires lors d'une séance de ratification de politique générale.

LLM / radio Métropole Haïti