Le chef du Parquet de la capitale a lancé des poursuites judiciaires contre les individus ayant mis à sac le parlement le mardi 10 septembre 2019. Le ministère de la justice informe que l'action publique a été mise en mouvement contre ces individus armés, proches des sénateurs de l'opposition.

Ils avaient grâce à la complicité de ces parlementaires pris d'assaut le Palais Législatif.

Même s'ils se sont identifiés comme des militants des partis d'opposition, des dirigeants d'organisations affirment qu' en réalité nombre d'entre eux sont des membres de groupes armés.

Ils avaient agi le visage découvert proférant des menaces et accordant des interviews aux médias.

Le gouvernement réagi et denonce la prophanation et l'outrage au Sénat. " Toutes les dispositions seront mises en œuvre pour permettre à la Justice de s'élever et de réagir proportionnellement à cet outrage qui obscurcit notre image, précise le Ministre de la justice.

Le gouvernement annonce dès poursuites contre les auteurs et co auteurs de ces actes honteux et répréhensibles.

Le gouvernement déplore un " spectacle véritablement avilissant pour notre République et notre peuple à la face du monde entier " "de nature à galvauder les fruits d'années de luttes, d'efforts et de sacrifices consentis pour instaurer la démocratie pour laquelle les pouvoirs de l'État et tout citoyen doivent œuvrer à la consolidation. "

LLM / radio Métropole Haîti