Réginald Boulos révèle que de nombreux sénateurs, députés et entrepreneurs ont contracté des prêts importants à l'ONA. Il exhorte le directeur de l'ONA à publier la liste de toutes les personnalités n'ayant effectué aucun versement sur leur prêt.

Entrepreneur et homme politique M. Boulos a admis que sa compagnie, Safari Motors avait signé un accord avec l'ONA sous l'administration de Jocelerme Privert. Toutefois il fait remarquer que plusieurs parlementaires avaient obtenu des prêts supérieurs aux 700 millions de gourdes de sa compagnie .

Il assure avoir versé plus de 17 millions de dollars à l'ONA dans le cadre du contrat.

Estimant que l'accord est bénéfique pour l'ONA, M. Boulos se dit prêt à rembourser l'intégralité du prêt si les autres personnalités sont contraints de le faire.

Il s'indigne également de la mauvaise gestion de l'ONA révélant que plus de 60% des ressources sont utilisées pour le fonctionnement de l'institution. Il recommande un audit de cette institution rappelant que seulement 10% des ressources devraient être consacrées au fonctionnement.

LLM / radio Métropole Haïti