Les leaders de l'opposition haïtienne ont franchi une nouvelle étape dans le cadre de la mobilisation visant à provoquer la démission du chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse. Ils ont présenté ce mardi 1 octobre 2019 les membres de la commission de facilitation de la passation du pouvoir.

Il ne s'agit pas d'une structure officielle puisque le gouvernement a rejeté les appels à la démission du président.

Deux anciens proches du régime PHTK, l'ex bâtonnier Gervais Charles et l'ex colonel Himmler Rébu sont membres de cette commission. Les autres membres sont Hugues Célestin, Antoine Augustin, Michel Legros, Jean André Victor et Gary Victor.

2 autres membres seront désignés par d'autres secteurs, a laissé entendre le sénateur Ricard Pierre. Aucune précision n'a été fournie sur le mandat de la commission qui devra réaliser des échanges avec les divers secteurs de la vie nationale.

Les membres de la commission seront installés dans leurs nouvelles fonctions ce mercredi 2 octobre 2019.

La création de cette commission s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'opposition visant à réclamer un départ ordonné et immédiat du chef de l'état.

Les leaders de l'opposition annoncent la poursuite de la mobilisation dans les prochains jours. Ils rejettent l'appel au dialogue lancé par les ambassadeurs, membres du Core Group.

Les dirigeants politiques membres de l'alternative consensuelle annoncent qu'ils seront en première ligne de la manifestation du 4 octobre 2019.

LLM / radio Métropole Haïti